Naviguez sur un trimaran 60 pieds ORMA, un monocoque 60 pieds IMOCA et un maxi-catamaran 74 pieds G-Class avec les complicités d'Alain Gautier
t f
^

Entretien hivernal des bateaux : en quoi cela consiste ?

David Forveille, boat captainChaque année, en fin de saison, nous vous parlons de « chantier d’hiver ». Mais c’est quoi un chantier d’hiver ?

 

 

 

Les voiliers de course, une attention de tous les instants

Il faut tout d’abord savoir qu’au-delà de l’entretien hivernal, nos bateaux de course au large bénéficient d’attentions particulières tout au long de l’année. Une personne par bateau est responsable de cela : le boat captain. Son rôle ? S’assurer avant et après chaque navigation que tout est fonctionnel sur les bateaux, assurer l’entretien courant indispensable et réparer les petits bobos inévitables lors des navigations.
Ces petits bobos inévitables sont dû à la puissance exceptionnelle des bateaux et donc aux énormes efforts sur la structure et sur le matériel qui en découlent ; un certains nombres d’éléments s’usent, demandent à être remplacés régulièrement ou cassent. C’est le lot quotidien « normal » des ces voiliers.

Une fois par an, la grande révision

Au-delà des petits bobos quotidiens, une fois par an, c’est la grande révision (une fois par an pour nous mais le rythme est plus important lorsque le bateau navigue régulièrement en course). En quoi cela consiste ?

  • Désarmement bateau : on enlève toutes les voiles, tous les bouts non indispensables et tout le matériel de sécurité pour révision et nettoyage
    Opération clé : le démâtage
    Opération clé : le démâtage
  • Sortie d’eau : c’est un gros dossier qui mobilise 4 personnes minimum pendant une journée, une grue mobile 65t et qui implique avant toute chose de démâter le bateau
  • Le nettoyage : karcher, balai brosse et huile de coude sont de la partie : on nettoie, on rince, on frotte !
  • Vérification du gréement : le mât bien entendu mais également tout le gréement dormant. Cette année par exemple les haubans du trimaran vont être changé.
  • Rinçage, vérification et réparations des voiles ; Et par bateau cela représente plusieurs centaines de kilos et quelques grosses dizaine de m2 !
  • Vérification de la structure des bateaux : coques, pont, carène, bras de liaison…
  • Vérification et remplacement éventuel du gréement courant ainsi que des trampolines sur les multicoques (changement des trampolines arrière sur le trimaran cette année)
  • Contrôle et entretien de tout l’accastillage : winch, réa, renvois, taquets… Tout est démonté, vérifié, nettoyé et graissé
  • Entretien de la partie hydraulique (gros chantier sur le trimaran notamment !)
  • Contrôle de l’électronique du bord et de tous ses à côtés : girouettes, anémomètres, antennes, pilotes automatiques…
  • Contrôle et entretien des appendices : safrans, quille, dérive, foïls
  • Et enfin les carènes : ponçage, réparations des impacts, enduits, et anti-fouling. Le tout dans le but d’avoir une belle carène bien lisse afin de faciliter la glisse des bateaux, élément indispensable à la performance !

Et après, en navigation !

Une fois tout ceci effectué, il s’agit tout d’abord de remettre le bateau à l’eau, de le réarmer et de le regréer. Une ou deux petites sorties de contrôle et de mise au point technique et les bateaux sont enfin fin prêt pour vous accueillir et venir naviguer à nos bords !
Ce sera mi-avril pour cette année 2013.

previous
next
Mise_a_l_eau_trimaran_foncia_sensations_4
Sortie de la dérive de 4m
«
 
»

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply